Messages reçus


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les trois catégories de Formes-Pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Les trois catégories de Formes-Pensées   Lun 8 Fév - 17:06

LES TROIS CATÉGORIES DE FORMES-PENSÉES

Si nous les considérons, au point de vue des formes qu'elles engendrent, nous pouvons classer les pensées en trois catégories

Celles qui reproduisent l'image du penseur

Lorsqu'un homme se voit par la pensée dans tel ou tel endroit éloigné, ou qu'il souhaite vivement y être en effet, il crée une forme-pensée qui le représente et qui apparait au lieu où il désire être. Une forme semblable peut être vue fréquemment par les autres personnes, et a été prise souvent pour le corps astral ou l'apparition de l'homme lui-même. Dans ce cas, ou bien le [27] voyant doit posséder assez de clairvoyance au moment même pour pouvoir observer ce fantôme astral, ou bien la forme-pensée doit avoir une force suffisante pour se matérialiser, c'est-à-dire pour attirer autour d'elle temporairement une certaine quantité de matière physique.

La pensée capable de générer une forme de ce genre doit nécessairement être puissante, aussi emploie-t-elle une grande quantité de la matière du corps mental. Quand bien même cette forme serait petite et

comprimée quand elle quitte le penseur, elle s'enveloppe d'une quantité considérable de matière astrale et s'épanouit jusqu'à la dimension d'un être vivant avant qu'elle n'arrive à sa destination.

Les pensées qui prennent la forme d'objets matériels

Quand un homme pense à un ami, il forme au moyen de son corps mental l'image exacte de cet ami ; elle s'échappe souvent de son esprit et flotte généralement dans l'air devant lui. De même si un homme pense à une chambre, à une maison, à un paysage, de minuscules images de ces objets se forment dans le corps mental et s'extériorisent ensuite. Cela est également vrai quand l'imagination s'exerce. L'artiste qui être divinçoit l'œuvre qu'il va produire la construit de matière empruntée à son corps mental, puis la projette dans l'espace avec lui, la garde devant sa vision mentale et la copie. Le romancier, de même, construit les images de ses héros dans la matière mentale, puis par un effort de volonté fait mouvoir ces marionnettes, de côté et d'autre, les séparant ou les groupant, et c'est de cette manière que l'intrigue se déroule véritablement devant lui. Grâce à notre étrange et fausse conception de la réalité, il nous est difficile de comprendre comment ces images mentales peuvent exister actuellement et peuvent être si parfaitement objectives qu'un voyant puisse promptement les apercevoir, et qu'elles puissent même être transformées par un autre que par leur créateur.

Quelques romanciers ont observé superficiellement ce qui se passe, et ont affirmé que leurs héros une fois créés dans leur [28] imagination y développent leur volonté et amènent l'intrigue à changer de direction et parfois dans un sens tout opposé au plan original de l'auteur. Ce qui arrive dans ce cas, c'est que parfois les formes-pensées sont comme rendues vivantes par des esprits facétieux de la nature, ou plus fréquemment parce que quelque romancier décédé, surveillant du plan astral le travail de son confrère, pense qu'il peut y amener un progrès et choisit cette méthode pour exprimer ses conseils.

Les pensées qui prennent une forme entièrement originale et qui s'expriment dans la matière attirée autour d'elles.

Seules les formes-pensées de cette catégorie peuvent être avec profit représentées par des illustrations, car celles des deux premières séries ne seraient en somme que des paysages ou des portraits. En ce qui concerne ces types de pensées, nous reconnaissons en eux des imitations de formes

appartenant au plan physique, mais moulées dans la matière astrale, et dans le troisième groupe, au contraire, nous avons une lueur des formes dont la nature appartient au plan astral et au plan mental. C'est ce qui rend à la fois ces formes-pensées profondément intéressantes, tout en élevant une barrière insurmontable devant leur reproduction exacte.

Les formes-pensées de cette catégorie se manifestent presque toujours sur le plan astral, car, dans leur plus grand nombre, elles sont l'expression des sentiments autant que des pensées. Celles dont nous donnons ici les spécimens appartiennent presque toutes à cette classe, exception faite pour le petit nombre qui nous montre les formes-pensées merveilleuses prenant naissance dans la méditation bien définie de ceux qui sont arrivés, grâce à une longue pratique, à savoir enfin penser !

Les formes-pensées dirigées vers un individu donné donnent naissance à des effets bien définis, ces effets sont ou bien reproduits en partie dans l'aura de celui qui reçoit les pensées, et dans ce cas elles renforcent le résultat total, ou bien elles sont rejetées. [29]

Une pensée pleine d'amour et pleine du désir de protéger, dirigée fortement vers un être bien aimé, crée une forme qui se dirige vers cette personne et demeure dans son aura comme un gardien, comme un bouclier ; cette forme-pensée cherchera toutes les occasions de se rendre utile, toutes les occasions de protéger et de défendre celui vers qui elle est envoyée, et cela non par un acte conscient et voulu, mais par une obéissance aveugle à l'impulsion créatrice ; le résultat sera de fortifier les courants bienfaisants qui circulent dans l'aura et d'affaiblir les courants malfaisants qui pourraient s'y trouver. C'est ainsi que nous créons et que nous maintenons près de ceux que nous aimons de véritables anges gardiens, et plus d'une mère, priant pour son enfant éloigné, a formé des barrières protectrices autour de lui, bien qu'elle ignore comment il se fait que ses prières aient été exaucées.

Dans le cas où des pensées, soit mauvaises, soit bonnes, sont projetées vers des personnes données, pour qu'elles remplissent bien leur mission elles doivent trouver dans l'aura de celui qui les reçoit des matériaux capables de répondre à leurs vibrations. Nulle combinaison de matière ne peut vibrer en dehors de certaines limites, et si la forme-pensée est au delà des limites entre lesquelles l'aura est capable de vibrer, elle ne peut affecter celui-ci d'aucune manière.

Par conséquent, la pensée rebondit vers celui qui l'a générée avec une force proportionnelle à l'énergie employée pour la projeter. C'est pourquoi il est dit qu'un cœur pur et un esprit élevé sont les meilleurs protecteurs contre l'assaut des pensées de haine, car le cœur et l'esprit purs construiront un corps astral et un corps mental composés de matière fine et subtile, et ces corps ne peuvent répondre aux vibrations qui appartiennent à la matière lourde et grossière. Si une pensée haineuse, mise en mouvement pour des fins perverses, se trouve frapper un corps pur comme celui dont nous venons de parler, elle est repoussée et rebondit en arrière de toute son énergie ; elle prend la ligne de moindre résistance qu'elle vient de traverser et, arrivant jusqu'à celui qui l'a générée, le frappe.

Comme celui-ci possède, dans la matière dont se composent son corps astral et son corps mental des éléments semblables [30] à ceux qui constituent cette forme-pensée, elle y ajoute des vibrations correspondantes, et finalement le créateur de cette mauvaise pensée souffre justement de ce qu'il a voulu faire souffrir à autrui.

Ainsi donc, les malédictions et les bénédictions sont comparables aux oiseaux qui reviennent d'eux-mêmes à leur nid. On voit donc les dangers qu'il y a à adresser des pensées de haine à un homme hautement évolué : les formes-pensées envoyées contre lui sont impuissantes à l'atteindre, mais, par contre, elles retournent vers leurs créateurs et les blessent mentalement, moralement et physiquement.

Des cas semblables ont été maintes fois observés par des membres de la Société théosophique, et leur sont bien connus. Tant qu'il reste quelque chose de grossier, de bas, dans les véhicules d'un être, quelque chose qui ressemble au mal et à l'égoïsme, il est en bute aux attaques de ceux qui veulent lui faire du mal, mais quand il a éliminé tout ce mal par la purification de soi-même, ses ennemis ne peuvent rien contre lui, et il va, calme et paisible, au milieu des traits qui le menacent. Il n'en est pas de même pour les auteurs de ces pensées de haine !

Il faudrait remarquer autre chose encore, avant de passer à l'étude de nos illustrations, c'est que chacune des pensées données ici ont été observées dans la vie réelle ; elles ne sont pas le résultat de l'imagination d'un rêveur, elles sont l'image de formes observées à l'heure actuelle, projetées par des hommes et des femmes dans un état normal, et elles ont été reproduites avec le soin le plus grand et la plus scrupuleuse exactitude, soit par ceux qui les ont vues, soit avec le secours d'artistes à qui elles ont été décrites.

Pour plus de facilité, les formes-pensées du même type ont été groupées.



https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
 
Les trois catégories de Formes-Pensées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: Les formes pensées-
Sauter vers: