Messages reçus


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sympathie et la crainte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: La sympathie et la crainte   Lun 15 Fév - 17:21

LA SYMPATHIE

Vague sympathie
Dans la Figure 18, nous avons aussi des nuages vagues, mais cette fois la couleur verte nous indique que c'est là une manifestation du sentiment de sympathie.
Nous pouvons conclure, du caractère indistinct de cette forme, qu'il ne s'agit pas là d'une sympathie active et bien définie toute prête à transformer la pensée en action ; il s'agit bien plutôt du sentiment de commisération qui peut être éveillé dans l'âme d'un homme qui lit le récit d'un triste accident, ou qui regarde depuis la porte dans une salle d'hôpital les malades qui s'y trouvent.

LA CRAINTE

Frayeur soudaine



Il est peu de choses plus pitoyable à voir, dans la nature, qu'un homme ou un animal saisi d'une crainte soudaine. Lorsque nous examinons la planche XIV de l'Homme visible et invisible, nous voyons que dans ces circonstances le corps astral ne présente pas un aspect plus satisfaisant que

le corps physique. Quand le corps astral d'un homme est dans un état de vibrations forcenées, sa tendance naturelle le porte à rejeter loin de lui des fragments amorphes qui font explosion comme des rochers lancés de toutes parts avec violence : ce que vous pouvez voir dans la Figure 30. Mais lorsqu'une personne, sans être sous le coup de la terreur, est violemment effrayée, nous voyons souvent un effet analogue à celui qui est indiqué sur la Figure 27.
Dans l'une des photographies transmises par le docteur Baraduc, de Paris, on a pu observer qu'une éruption de cercles brisés est le résultat d'une contrariété soudaine, et cette émission de [45] formes en croissants – Figure 27 semble être quelque chose de la même nature quoique, dans ce cas, ce soient les lignes voisines qui donnent encore davantage à l'ensemble l'aspect d'une explosion. Il faut remarquer que tous les croissants du côté droit, qui ont dû être projetés au début, ne montrent que la livide teinte grise de la peur ; mais un moment après, l'homme, étant déjà un peu remis du premier choc, commence à regretter de s'être laissé surprendre par la frayeur.
On peut remarquer en effet que les croissants créés en second lieu sont soulignés de rouge écarlate, ce qui indique un mélange de colère et de crainte ; dans les derniers, au contraire, le gris a complètement disparu et c'est le signe que la crainte est chassée, ne laissant subsister que la contrariété.





https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
 
La sympathie et la crainte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: Les formes pensées-
Sauter vers: