Messages reçus


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Formes-pensées crées dans la méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Formes-pensées crées dans la méditation   Sam 20 Fév - 17:13

FORMES-PENSÉES CRÉÉES DANS LA MÉDITATION

Sympathie et amour pour tous les êtres



Nous nous sommes occupés, jusqu'à présent, des formes-pensées qui sont dues à diverses émotions ou à des influences extérieures. Nous devons maintenant étudier quelques formes créées par des pensées subjectives : créations de la méditation dues à un effort conscient du penseur qui s'efforce de réaliser un concept voulu, ou qui cherche à atteindre un certain état d'âme.
Les pensées de cet ordre sont toujours bien définies, car l'homme qui suit cette méthode apprend à penser avec clarté et précision. La beauté et la régularité des formes produites dépendent du développement de la puissance mentale. Dans le cas qui nous occupe, nous constatons chez le penseur la résolution d'aimer tous ceux qui l'entourent, et nous avons devant les yeux toute une série de lignes harmonieuses du vert lumineux de la sympathie qui se détachent sur le fond rose brillant de l'affection (Figure 37 -c~). Ces lignes sont assez larges et assez nettement séparées pour pouvoir être facilement dessinées. Dans plusieurs des formes-pensées du type le plus élevé de cette série, les lignes sont si fines et si serrées les unes contre les autres qu'il serait totalement impossible de les représenter telles qu'elles sont réellement. Les contours de cette forme sont ceux d'une feuille d'arbre, mais les lignes et les courbes qui composent son aspect la font ressembler plutôt à une sorte de coquillage ; là encore nous sommes amenés à faire la même constatation que dans la Figure 16  lorsque nous faisions remarquer l'analogie qui existe

entre certaines formes-pensées et certains objets que nous rencontrons dans la nature.

Effort pour embrasser toutes choses



Dans la Figure 38 nous avons un exemple encore plus développé du même genre. Cette forme-pensée a [55] été créée, pendant la méditation, par une personne qui, de toutes ses forces, concentrait son esprit vers l'ardent désir de voir tous les hommes embrasser l'idéal qui paraissait si clair à ses yeux. C'est pour cela que la forme produite semblait s'échapper de son créateur pour se recourber au loin et revenir à son point de départ. C'est aussi pour cette raison que le merveilleux tracé que nous reproduisons est coloré du violet le plus lumineux et que cette forme splendide resplendit d'un éclat doré qu'il est malheureusement impossible de reproduire. Le fait est que toutes ces lignes qui paraissent extrêmement embrouillées ne sont en réalité qu'une seule ligne entourant la forme-pensée avec une patience inlassable et

une merveilleuse exactitude. Une main humaine pourrait à peine reproduire un pareil dessin et il serait impossible, en aucun cas, d'en rendre l'effet par des couleurs ; si l'on essaye de tracer sur un fond jaune des lignes violettes très fines, on n'obtiendra qu'un effet de gris, qui ne ressemblera aucunement à l'original. Mais ce qui ne peut être fait à la main peut l'être quelquefois par une machine plus habile et plus délicate ; c'est de cette manière qu'on a obtenu le dessin que nous reproduisons et qui vise à réaliser aussi bien l'effet de couleur que la finesse merveilleuse des lignes et des courbes.

Pensée envoyée dans six directions



La forme-pensée représentée à la Figure 39 est le résultat d'un autre essai pour projeter dans toutes les directions l'amour aussi bien que la sympathie ; l'effort est presque semblable à celui qui a donné naissance à la Figure 37, bien que l'effet produit soit différent.
Les raisons de cette dissemblance aussi bien que l'aspect curieux de la forme créée dans cette circonstance illustrent d'une manière particulièrement intéressante le développement de la forme-pensée dont il s'agit. On verra, dans le cas qui nous occupe, que le penseur a mis en jeu un sentiment de dévotion exceptionnel, et qu'il a de plus – le jaune et le bleu sont là pour le prouver – fait un effort intellectuel très grand pour obtenir [56] la réalisation de ses vœux. D'abord, cette forme-pensée était de forme circulaire et l'idée dominante était évidemment que le vert de la sympathie fût à l'extérieur, regardant dans toutes les directions, tandis que l'amour restant au centre formait en quelque sorte le cœur de la pensée et était le

maitre de toutes ses énergies. Mais l'auteur de cette forme a lu des livres indous et ses méthodes de pensée ont été de ce fait très modifiées.
Les étudiants de la littérature orientale savent bien que l'Indou parle non de quatre directions, comme nous le faisons nous-mêmes (Nord, Est, Sud, Ouest), mais de six, car il y joint avec beaucoup de raisons le Zénith et le Nadir. Notre ami croyait, d'après ses lectures, qu'il devait projeter "dans les six directions" son amour et sa sympathie ; ne comprenant pas exactement ce qu'étaient les six directions, il dirigea les flots de son affection vers six points équidistants de son cercle. La violence de ses pensées modifia les tracés qu'il avait déjà construits, et de la sorte, au lieu d'avoir un cercle, comme secteur de sa forme-pensée, nous avons le curieux hexagone, aux côtés courbés en dedans que nous reproduisons ici. Nous voyons ainsi avec quelle fidélité chaque forme-pensée rappelle, dans sa forme, le procédé qui lui a donné naissance, en reproduisant d'une manière ineffaçable les erreurs mêmes de sa construction.

Conception intellectuelle d'ordre cosmique



Dans la Figure 40 nous constatons le résultat d'une tentative pour la réalisation d'une conception intellectuelle d'ordre cosmique. Le penseur était évidemment un théosophe et on verra qu'en essayant de penser à l'action de l'esprit sur la matière, il suit de lui-même la ligne symbolique qui exprime l'emblème de la société. En effet, ce triangle à la pointe tournée vers le ciel, c'est le triple aspect de l'esprit, tandis que cette autre figure triangulaire dont la pointe est dirigée vers le bas représenté la matière avec ses trois qualités principales. D'ordinaire le triangle supérieur est blanc ou or et l'inférieur

d'une teinte plus sombre, bleue ou noire, mais il faut remarquer que dans ce cas le penseur est si préoccupé de sa tentative intellectuelle que le jaune, seul, en dehors de toute autre couleur, [57] pourrait se rencontrer là. Il n'y a place, ni pour les émotions qui naissent de la dévotion, ni pour celles qui proviennent de l'étonnement ou de l'admiration ; l'idée dont on souhaite la réalisation remplit entièrement l'esprit, à l'exclusion de toute autre. Pourtant la netteté des contours de cette forme se détachant sur un fond tout entier composé de rayons brillants est la preuve du haut degré d'avancement atteint par son auteur.

Le logos manifesté dans l'homme

Nous voici arrivés à une série de pensées telles, que l'âme humaine peut difficilement en former de plus élevées quand elle médite sur l'origine divine qui est la sienne. Quand l'homme, dans l'état de contemplation, essaie d'élever sa pensée jusqu'au Logos de notre système solaire, il ne fait naturellement aucun effort pour se représenter le Logos et il ne peut s'en former une idée, basée sur une forme à lui connue. Malgré cela, cet ordre de pensées se traduit par des formes spéciales empruntant la matière du plan mental et il peut être intéressant pour nous de les examiner.



La Figure 41 -C, représente précisément la forme-pensée s'appliquant au Logos manifesté dans l'homme, le penseur souhaitant ardemment servir de canal à cette manifestation. C'est ce sentiment de dévotion qui donne à l'étoile à cinq branches cette teinte bleu pâle et la forme même de cette étoile est très significative, car depuis de longues années elle a été le symbole de

Dieu manifesté dans l'homme. L'auteur de la forme-pensée était peut-être un franc-maçon, au fait du symbolisme de cette Compagnie ; et la forme de l'étoile semble bien le prouver. On remarquera que les rayons qui l'entourent sortent d'un nuage resplendissant, ce qui ne dénote pas seulement une compréhension pleine de respect de la gloire infinie de Dieu, mais aussi un effort intellectuel intense qui est joint ou va se joindre à la dévotion.
Le logos pénétrant tout
Les trois figures suivantes essaient de représenter une forme-pensée d'un type très élevé : la tentative de se représenter le [58]

Logos pénétrant la nature tout entière.

Ici encore, comme dans la Figure 38  il est impossible d'arriver à une reproduction parfaite et nous faisons appel à l'imagination de nos lecteurs qui voudront bien suppléer de leur mieux à tout ce qui manque, autant dans notre dessin que dans la manière dont il a été reproduit.



Il faut nous représenter la sphère dorée de la Figure 42 à l'intérieur de l'autre sphère formée de lignes bleu pâle qui est figurée au numéro 44 ( Figure 44 ).



En juxtaposant, sur le plan physique, les deux couleurs en question, on n'arrive qu'à produire un mélange informe de vert, qui ne répond plus au caractère de la forme-pensée à reproduire. Seule la machine dont nous avons parlé plus haut arrive à reproduire la grâce et la délicatesse des lignes du dessin. Comme dans le cas envisagé précédemment, une seule ligne reproduit le tracé merveilleux de la

Figure 44 , et la croix de lumière dessinée par le quadruple rayonnement des lignes du dessin est due au fait que les courbes ne sont pas réellement concentriques, bien qu'elles le paraissent.

Autre conception de la même idée



La Figure 45 représente la forme-pensée d'une autre personne cherchant également à s'imaginer le Logos pénétrant toute chose. Nous retrouvons la même extraordinaire complexité de lignes bleues d'une finesse remarquable, et il nous faut encore faire appel à notre imagination pour mettre à l'arrière-plan la sphère dorée du numéro 42 (Figure 42 ), de manière à faire briller ses rayons à travers tous les points du dessin. Comme dans la

Figure 44 , nous admirons dans cette reproduction une teinte comparable, soit à celle des vieilles armes damasquinées, soit encore à la soie dénommée "moire antique". Quand cette forme est dessinée par le pendule, il n'y a pas reproduction du dessin, mais bien déduction logique du croisement de ces lignes microscopiques. Il est évident que le penseur qui a créé la

Figure 44 avait une idée nette de l'Unité du Logos, tandis que celui qui a été l'auteur du numéro 45 (Figure 45 ) avait surtout l'idée des centres successifs à travers lesquels la vie divine se manifeste, centres dont plusieurs sont représentés par la forme-pensée en question. [59]

Le logos sous sa triple manifestation



Au moment où la forme-pensée représentée à la Figure 46 -C, fut créée, son auteur essayait de se représenter le Logos sous sa triple manifestation. L'espace vide au milieu du dessin était un jet aveuglant de lumière jaune, image claire du premier aspect : le second était symbolisé par le large anneau de lignes enchevêtrées qui entoure ce centre ; le troisième par la bande plus étroite, à l'extérieur de la figure, et qui parait d'une contexture moins serrée. Tout l'ensemble devrait avoir comme fond la lumière dorée dont nous avons déjà parlé et qui brille à travers les lignes violettes du tracé.

Le logos sous sa septuple manifestation



Dans le passé traditionnel de chaque religion, il nous est dit que le Logos se manifeste à travers sept canaux, considérés souvent comme des Logoï inférieurs ou de grands Esprits planétaires. La religion chrétienne les appelle les sept Archanges ou les sept Esprits devant le trône de Dieu. La Figure 47 reproduit la forme-pensée d'une méditation sur cette forme de manifestation. Nous avons au centre, la lumière brillante dont nous avons déjà parlé, éclairant, avec moins de splendeur que plus haut, tout ce qui l'entoure. La ligne du dessin est bleue et forme une série de sept ailes gracieuses qui se groupent autour du centre ; à mesure que la pensée se raffermit, ces ailes deviennent de plus en plus violettes, se rapprochent de l'aspect de la fleur et finissent par former un ensemble un peu confus, mais du plus charmant effet. Ce dessin nous montre, d'une manière particulièrement intéressante, la formation et le développement de ces formes lorsque la matière en est très subtile.

Aspiration intellectuelle

La forme-pensée représentée à la Figure 43, ressemble un peu à celle de la Figure 15 ; cette dernière était déjà très belle, mais celle qui nous occupe maintenant [60] est due à une pensée plus haute et plus forte, impliquant chez son auteur un développement beaucoup plus considérable. Cette forme très nette, d'un violet pâle, est le signe d'une tendance constante vers le plus haut idéal ; elle est renforcée par un développement remarquable de la plus noble intelligence. L'être qui peut penser de la sorte est déjà entré sur le sentier de la sainteté, et il sait déjà se servir du pouvoir de la pensée avec une rare puissance. On remarquera que dans les deux cas (Figure 43et Figure 15) il y a un fort afflux de la lumière blanche, ce qui est le signe d'un grand pouvoir spirituel.
Il est certain que l'étude de ces formes-pensées serait la plus impressionnante des leçons de choses, puisque par ce moyen nous pourrions voir à la fois ce qu'il convient d'éviter et ce qu'il faut cultiver en nous ; par ce moyen nous apprendrions à reconnaitre combien la possession de ce puissant pouvoir de la pensée nous crée de sérieuses responsabilités. Nul doute, comme nous le disions au début, qu'il ne soit foncièrement vrai que les pensées soient des entités, de puissantes entités ; et il convient de nous souvenir que chacun de nous leur donne naissance, sans cesse, la nuit comme le jour. Quel bonheur immense nous apporte cette certitude, et quelle force pour nous de pouvoir employer ce pouvoir quand nous savons que quelqu'un souffre ou pleure ! Bien souvent, les circonstances extérieures ne

nous permettent pas de donner aux autres le secours que nous voudrions leur apporter, mais il n'existe pas de cas dans lesquels la pensée ne puisse faire son œuvre, et dans lesquels elle ne puisse arriver à produire un effet bien déterminé. Il peut souvent arriver qu'au moment même, notre ami soit trop profondément plongé dans sa douleur ou peut-être trop excité pour pouvoir recevoir et accepter les consolations extérieures, mais bientôt un moment arrive où notre forme-pensée peut pénétrer jusqu'à lui et faire son œuvre ; alors, assurément, notre sympathie produira les résultats voulus.
Certes, la responsabilité de faire usage d'une puissance aussi considérable que celle de la pensée est immense, mais nous ne devons pas pour cela reculer devant notre devoir. Il est malheureusement vrai que beaucoup d'hommes usent inconsciemment du pouvoir de la pensée et trop souvent pour le mal ; c'est une [61] raison de plus, pour ceux d'entre nous qui commencent à comprendre ce que c'est que la vie, d'en user consciemment et pour le bien. Nous avons à nos ordres un critérium infaillible : jamais nous n'abuserons de cette puissance qu'est la pensée si nous l'employons toujours à l'unisson du grand mouvement évolutif et pour secourir nos frères.

Pensées de Secours










Les figures 48 à 54 représentent les résultats obtenus par une tentative systématique qu'a faite l'ami qui nous a procuré les dessins, pour envoyer des pensées d'aide à autrui chaque jour à heure fixe : un certain temps était consacré à cette expérience. Quelques-unes des formes en question ont été vues par celui qui les avait créées, mais elles furent sans exception perçues par celui qui les recevait. Au moment même une rapide esquisse en était prise et était envoyée par le courrier suivant au créateur de ces formes. Celui-ci nous a transmis les notes qui suivent
Dans ces dessins, les traits bleus représentent l'élément le plus spirituel de la pensée.
Les formes jaunes accompagnent la tentative de communiquer des vérités intellectuelles, ou de relever le courage et la force mentale. Le rose apparait quand la pensée se mélange de sympathie affectueuse. Si celui qui les envoyait (A) pouvait donner une forme, délibérément, à l'heure convenue, à ses pensées, celui qui les recevait (B) devait apercevoir une forme claire et nette, comme dans les Figure 48 , Figure 49 et Figure 54.
Cette dernière persista quelques minutes, déversant sans arrêt son lumineux message doré sur B. Si cependant A était obligé de faire cette expérience dans de mauvaises conditions (dehors, par exemple, en marchant), il pouvait voir ses formes-pensées se diviser en globes plus petits ou en ombres comme dans les Figure 50 , Figure 51 et

Figure 52 et B dans son rapport racontait les avoir reçues ainsi toutes brisées. Des exemples nombreux de telles concordances pourraient être cités. Par exemple, un jour A fut distrait dans sa tentative d'envoyer une pensée bleu rose, par la crainte que le rose ne fût pas absolument [62] exact comme ton ; B constata tout d'abord l'apparition d'un globe parfaitement net tel que la Figure 54, remplacé ensuite par toute une projection de petites formes triangulaires vert lumineux comme dans la Figure 53.



Ces quelques dessins ne peuvent donner une idée complète de la variété des formes qui ont été vues, formes semblables à des fleurs et des formes géométriques ; aucun pinceau, aucun crayon, ne peuvent reproduire la beauté rayonnante de leurs vivantes couleurs.







https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Jade2
Admin
Admin


Féminin
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Formes-pensées crées dans la méditation   Sam 20 Fév - 21:32

Mili pour ce texte.
Il faut être bien centré afin de voir les formes pensées ?




"L'amour est la clef" Invité "

C'est quoi l'amour ? Invité L'amour est l'absence de jugement. 
Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Formes-pensées crées dans la méditation   Lun 22 Fév - 16:42

Voir les formes-pensées est le fait de la clairvoyance. C'est une aptitude que tout le monde possède mais qui est parfois seulement plus ou moins développée selon les personnes, généralement elle reste endormie car la personne n'en a pas besoin pour son incarnation.




https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Formes-pensées crées dans la méditation   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Formes-pensées crées dans la méditation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: Les formes pensées-
Sauter vers: