Messages reçus


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 1 - Le jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 17:40

Puisse ce livre vous apportez du bonheur comme il m’en a apporté et m’en apporte encore et encore !
Je l’ai numérisé gratuitement pour votre bonheur !
Si vous l’aimez davantage, procurez-vous la version « papier » pour le bonheur de l’éditeur !

Anonyme



LE JEU DE LA VIE
ET
COMMENT LE JOUER

Du même auteur :
VOTRE PAROLE EST UNE BAGUETTE MAGIQUE
LA PORTE SECRÈTE MENANT À LA RÉUSSITE

Traduit de l'Anglais
Copyright 1941 par Gerald J. Rickard
Tous droits réservés
I S B N 2-900219-08-9

FLORENCE SCOVEL SHINN
LE JEU
DE LA VIE
ET
COMMENT LE JOUER
Traduit de l'anglais par
Dr MARY STERLING
ÉDITIONS ASTRA
10. RUE ROCHAMBEAU, 10 ===== PARI S-9'

La traductrice de cet ouvrage,
Dr Mary STERLING,
docteur en Ontologie et Psychologie, est la Fondatrice Leader du Centre UNITE UNIVERSELLE, 22 rue de Douai - 75009 Paris. Tél. 01.48.74.70.89.
UNITE UNIVERSELLE publie chaque mois une revue.
Vous serez les bienvenus à la salle de lecture du Centre, du lundi au samedi inclus, de 14 h 30 à 17 h 30.

CHAPITRE I
LE JEU

LA plupart des gens considèrent la vie comme une bataille, or la vie n'est point une bataille mais un jeu.
C'est un jeu, cependant, où l'on ne peut gagner si l'on ne possède pas la connaissance de la loi spirituelle. L'Ancien et le Nouveau Testament donnent avec une merveilleuse clarté les règles du jeu. Jésus-Christ a enseigné que ce jeu s'appelle Donner et Recevoir.
« Tout ce qu'un homme sème il le récol-tera», ce qui signifie que ce qu'un homme donne par la parole ou par l'action lui sera rendu ; ce qu'il donne, il le recevra. S'il sème la haine, il recevra la haine ; s'il aime, il sera aimé en retour ; s'il critique, il ne sera pas épargné à son tour ; s'il ment, on lui mentira ; et s'il triche, il sera volé. On nous apprend aussi que l'imagination joue un rôle primordial dans le jeu de la vie.
« Garde ton cœur (ou ton imagination) plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie » (Prov. : 4 : 23).
Ce qui signifie que ce que l'homme imagine s'extériorise, tôt ou tard, dans ses affaires. Je connais un monsieur qui redoutait une cer¬taine maladie. C'était une maladie très rare et difficilement contagieuse, mais il se la représentait sans cesse et lisait des articles à ce sujet, si bien qu'un jour elle se manifesta dans son corps, et il mourut victime de son imagination déréglée.
Nous voyons donc que, pour jouer avec succès au Jeu de la vie, il nous faut bien diriger notre imagination. Celui dont l'imagination a été entraînée à ne se représenter que le bien, attire dans sa vie « tous les désirs justes de son cœur » — la santé, la richesse, l'amour, les amis, la parfaite expression de soi et la réalisation du plus haut idéal.
L'imagination a été appelée « Les ciseaux de l'esprit », et, en fait, elle découpe, découpe sans cesse, jour après jour les images que l'homme y forme et, tôt ou tard, il rencontre sur le plan extérieur ses propres créations. Pour former convenablement son imagination, l'homme doit connaître la nature des opérations de son esprit ; les Grecs disaient : « Connais-toi toi-même. »
L'esprit comprend trois plans : le subconscient, le conscient et le superconscient. Le subconscient n'est que puissance sans direction. Il est semblable à la vapeur ou à l'électricité et accomplit ce qu'on lui commande ; il n'a point de pouvoir intrinsèque.
Tout ce que l'homme ressent profondément ou imagine clairement est imprimé sur le subconscient et se manifeste dans le moindre détail.
Par exemple, une dame de ma connaissance jouait toujours, étant enfant, à faire semblant d'être « veuve ». Elle s'habillait de noir, avec un long voile et son entourage la trouvait très drôle et amusante. Devenue grande, elle épousa un homme qu'elle aimait profondément. Peu de temps après il mourut et elle porta un long voile de deuil pendant bien des années. Son subconscient, impressionné par l'image qu'elle avait formée, en temps voulu, l'extériorisa sans égard pour sa douleur.
Le conscient a été appelé esprit mortel ou charnel. C'est l'esprit humain qui voit la vie telle qu'elle apparaît. Il voit la mort, les désastres, la maladie, la pauvreté, et les limitations de toutes sortes, et il imprime tout cela sur le subconscient.
Le superconscient est l'Esprit Dieu qui est en chaque homme, c'est le plan des idées parfaites.
C'est là que se trouve le « modèle parfait » dont parlait Platon, le Plan Divin ; car il y a un plan divin pour chacun.
« Il existe une place que vous devez occuper et que personne d'autre ne peut occuper, vous avez une tâche à faire que personne d'autre ne peut accomplir. »
Il existe de ceci une image parfaite dans le superconscient. Cette image se projette par¬fois comme un éclair dans le conscient et sem¬ble un idéal hors d'atteinte, quelque chose de trop beau pour être vrai.
En réalité, c'est la destinée véritable (la destination) de l'homme, projetée par l'Intelligence Infinie qui est en lui-même.
Beaucoup, cependant, sont dans l'ignorance de leur véritable destinée et s'efforcent vers des choses, des situations qui ne leur appartiennent pas et qui ne leur apporteraient qu'échec et mécontentement s'ils arrivaient à les posséder.
Une jeune femme, par exemple, vint me voir pour me demander de « prononcer la parole » (1) afin d'épouser un homme dont elle était très éprise. (Elle le nomma A. B.).
Je lui dis que ce serait une violation de la loi spirituelle, mais que je prononcerai la parole pour l'homme qui était celui du choix divin, l'homme qui lui appartenait par droit divin.
Et j'ajoutai : « Si A. B. est cet homme-là, vous ne pouvez pas le perdre, sinon vous recevrez son équivalent. » Elle rencontrait A. B. constamment, mais il ne se déclarait pas. Un soir, elle vint me voir et me dit : « Savez-vous que depuis une semaine A. B. ne me semble plus si remarquable ? » Je lui répondis : « Peut-être n'est-il pas l'homme du Plan Divin, — il se peut qu'il y en ait un autre. » Peu après, elle rencontra quelqu'un qui s'éprit d'elle immédiatement et lui déclara qu'elle était son idéal. En fait, il lui dit toutes les choses qu'elle désirait tant entendre de la part d'A. B. Elle trouva cela tout à fait étonnant. Bientôt elle répondit à ses vœux et cessa complètement de s'intéresser à A. B.
Ceci est un exemple de la loi de la substitution. Une idée juste fût substituée à une idée fausse, par conséquent, il n'en résulta ni perte, ni sacrifice.
Jésus-Christ a dit : « Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et Sa justice, tout le reste vous sera donné par surcroît » et Il a affirmé aussi que le Royaume est au-dedans de nous.
Le Royaume est le plan des idées justes, celui du modèle divin.
Jésus-Christ a enseigné aussi que nos paroles jouent un rôle capital dans le Jeu de la vie. « Par tes paroles, tu seras justifié, et par les paroles tu seras condamné. »
Bien des personnes ont été cause du désastre de leur vie par leurs paroles inconsidérées.
C'est ainsi qu'une dame me demanda un jour pourquoi sa vie était devenue pauvre et étriquée. Elle avait eu un foyer rempli de jolies choses et possédait alors beaucoup d'argent. En cherchant, nous trouvâmes qu'elle s'était lassée de diriger sa maison, qu'elle répétait sans cesse : « J'en ai assez de toutes ces choses — je voudrais vivre dans une malle ! » Elle ajouta : « Aujourd'hui, c'est chose faite. » Sa parole l'y avait précipitée. Le subconscient n'a point le sens de l'humour et les gens provoquent souvent leurs malheurs par leurs plaisanteries.

Voici encore un exemple : une personne, qui possédait une jolie fortune, plaisantait constamment, disant qu'elle « se préparait à entrer à l'hospice ».
En quelques années, elle fut presque ruinée, ayant imprimé sur son subconscient l'image de la médiocrité et de la pauvreté.
Par bonheur, la loi est à double tranchant, et une situation malheureuse peut être trans¬formée en situation avantageuse.
Une consultante vint chez moi, par une chaude journée d'été, pour me demander un « traitement » (en métaphysique, « traiter » signifie soumettre à l'action de la prière N.T.) pour la prospérité. Elle était épuisée, abattue, découragée et me dit qu'elle ne possédait juste que huit dollars au monde. Je lui répondis : « C'est parfait, nous allons les bénir et les mul¬tiplier comme Jésus-Christ multiplia les pains et les poissons », car Il a enseigné que tout homme a le pouvoir de bénir et de multiplier, de guérir et de prospérer.
« — Et ensuite, que dois-je faire ? »
« — Suivez votre intuition. Avez-vous une attirance pour quelque chose ou quelque endroit ? » Intuition vient de intueri — voir de l'intérieur, c'est-à-dire être enseigné de l'intérieur. L'intuition est le guide infaillible

de l'homme, et je parlerai plus longuement, dans un autre chapitre, de ses lois.
Cette dame réfléchit : « Je ne sais pas — il me semble que je devrais rentrer dans ma famille, j'ai juste assez d'argent pour y aller par la route. » Sa famille se trouvait dans une ville éloignée et n'était pas riche ; le raisonnement, l'intellect, semblait dire : « Reste à New York, trouve du travail et gagne de l'argent. » Mais je lui dis : « Alors rentrez chez vous — ne rejetez jamais une intuition », et je prononçai pour elle la parole suivante : « Esprit Infini, ouvre la voie vers la grande abondance pour Mme X..., elle s'attire irrésistiblement tout ce qui lui appartient par droit divin. » Et je lui recommandai de répéter cela sans cesse. Elle partit immédiatement. Quelques jours plus tard, en faisant une visite, elle retrouva une vieille amie de sa famille.
Par le truchement de cette amie, elle reçut des milliers de dollars d'une façon miraculeuse. Depuis, elle m'a dit souvent : « Racontez l'histoire de la dame qui est venue vous voir avec huit dollars en poche et une intuition. »
L'abondance existe toujours sur la route de l'homme ; mais elle ne peut se manifester que par le désir, la foi ou la parole prononcée.

Jésus-Christ a indiqué clairement que c'est à l'homme de faire le premier pas.
« Demandez, et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. » (Matt. : 7 : 7.)
Et dans les Écritures nous lisons : « En ce qui concerne les travaux de mes mains, com¬mandez-moi. »
L'Intelligence Infinie, Dieu, est toujours prêt à réaliser les désirs, petits ou grands, des humains.
Or, tout désir exprimé, ou inexprimé, est une demande. Nous sommes souvent étonnés de voir un souhait brusquement réalisé. Une année, au moment de Pâques, voyant de beaux rosiers dans les vitrines des fleuristes, je souhaitai en recevoir un et, pendant un instant, j'en vis mentalement un déposé à ma porte.
Le jour de Pâques, il m'arriva un superbe rosier. Le lendemain, je remerciais l'amie qui me l'avait offert en lui disant que c'était précisément ce que je souhaitais.
Elle s'écria : « Je ne vous ai pas envoyé de rosier, je vous ai envoyé des lis ! »
Le fleuriste avait confondu sa commande avec une autre et m'avait apporté le rosier simplement parce que j'avais mis en action la loi, et qu'il fallait que je reçoive un rosier.

Rien ne s'interpose entre l'homme, son plus haut idéal et chaque désir de son cœur, si ce n'est le doute et la crainte. Lorsque l'homme sait souhaiter hardiment, tous ses désirs se réalisent instantanément.
Dans un chapitre suivant, j'expliquerai plus complètement la raison scientifique de ceci et comment la peur doit être effacée du conscient. C'est l'unique ennemie de l'homme — peur de la pauvreté, de l'échec, de la maladie, des pertes, tout sentiment d'insécurité sur quelque plan que ce soit. Jésus-Christ a dit : « Pourquoi as-tu peur, homme de peu de foi ? » (Matth., 8 : 26.) Nous voyons donc qu'il nous faut substituer la foi à la peur, car la peur n'est que de la foi inversée : c'est la foi dans le mal au lieu du bien.
Le but du Jeu de la vie c'est de voir claire-ment le bien et d'effacer du mental toutes les images du mal. Ceci doit être obtenu en imprimant sur le subconscient la réalisation du bien. Un homme très brillant qui avait atteint à une grande réussite, me raconta qu'il avait brusquement effacé toute crainte de sa conscience en lisant un jour un écriteau en lettres majuscules ainsi être divinçu : « Ne vous inquiétez pas, cela ne se produira probablement jamais. » Ces mots frappèrent de façon

indélébile son subconscient ; il a maintenant la ferme conviction que seul le bien veut entrer dans sa vie et, par conséquent, seul le bien se manifeste.
Dans le chapitre suivant, je traiterai des différentes méthodes par lesquelles on peut impressionner le subconscient. Celui-ci est le fidèle serviteur de l'homme, mais il faut avoir soin de lui donner des ordres convenables. L'homme a constamment près de lui un témoin attentif — son subconscient.
Chaque mot, chaque parole se grave dans le subconscient et se réalise en des détails sur-prenants. Cela ressemble à un chanteur dont la voix serait enregistrée sur un disque. S'il tousse ou s'il hésite, le disque l'enregistre aussi. Brisons donc le vieux disque mauvais du subconscient, les disques de notre vie que nous ne voulons pas conserver, et faisons-en de neufs et de beaux.
Prononcez tout haut, avec force et conviction, ces paroles : « Je brise et je démolis (par ma parole) tout ce qui, dans mon subconscient, est faux. Tout cela retourne au néant, car toutes ces pensées fausses sont sorties de ma vaine imagination. À présent, je grave de nouveaux disques par la puissance du Christ qui est en moi, ce sont la santé, la richesse, l'amour et l'expression parfaite de mon Être. Voilà la quadrature de la vie, le jeu complété. »
Un peu plus loin, je montrerai comment l'homme peut modifier les conditions de sa vie, en changeant ses paroles. Celui qui ne connaît point la puissance de la parole est en retard sur son temps.
« La mort et la Vie sont au pouvoir de la langue.» (Prov. 18 : 21.)

(1) Cette expression que l'on retrouvera tout au long de ce livre signifie affirmer, rétablir la Vérité.



https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili


Dernière édition par Mili le Mar 8 Mar - 16:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Néroli
Lueur
Lueur


Date d'inscription : 09/02/2016

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 18:15

Très beau texte j'ai hâte de lire la suite. Cela a apaisé mon esprit.merci
Revenir en haut Aller en bas
Maria
Astre
Astre


Féminin
Localisation : La réunion
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 18:16



Revenir en haut Aller en bas
josy
Astre
Astre


Féminin
Localisation : LES LANDES
Emploi : puericultrice
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 18:18

« Je brise et je démolis (par ma parole) tout ce qui, dans mon subconscient, est faux. Tout cela retourne au néant, car toutes ces pensées fausses sont sorties de ma vaine imagination. À présent, je grave de nouveaux disques par la puissance du Christ qui est en moi, ce sont la santé, la richesse, l'amour et l'expression parfaite de mon Être. Voilà la quadrature de la vie, le jeu complété. »:
 
 


  Mili , c'est très enrichissant
Revenir en haut Aller en bas
Jade2
Admin
Admin


Féminin
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 18:30

Oh je connais ce livre, je vais le relire, merci pour cette piqûre de rappel




"L'amour est la clef" Invité "

C'est quoi l'amour ? Invité L'amour est l'absence de jugement. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Lun 29 Fév - 20:49


J'ai lu ce livre et je l'apprécie. Réinformer le subconscient demande du travail et de la persévérance

Revenir en haut Aller en bas
phalene7
Admin
Admin


Féminin
Localisation : dans l'univers
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Mar 1 Mar - 9:29

bonjour Néroli

il serait bien que tu passes par l'espace présentation comme  c'est la coutume
sur les forums
merci



l'amour rend libre ceux qu'on aime .......(E. CADDY)
Revenir en haut Aller en bas
marie-helene
Astre
Astre


Féminin
Localisation : belgique-namur-dans les champs....
Emploi : éducatrice
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Mar 1 Mar - 14:16

Chaque jour, chaque instant, il faut que je reste vigilante, que j'entende et écoute mes mots et mes pensées, que je calme et rassure mon coeur, mon esprit et mon âme pour les guider vers cette confiance dans le Divin.
Ce serait mentir que de dire , je le fais par ce que je sais que je ne suis pas à la hauteur et que tout  ce tumulte ne peut se canaliser d'un coup de baguette magique, je peux juste dire que j'accepte de m'en remettre au Divin et que j'ai le profond désir que les choses se mettent en place, j'en ai la volonté.
Ce livre m'inspire, c'est vrai, mais comme dit Cath."Réinformer le subconscient demande du travail et de la persévérance "
Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Mar 1 Mar - 16:45

L'union fait la force, en ce centrant ensemble dans la lecture de ce merveilleux petit livre, des liens énergétiques se créent entre nous et génèrent une source d'énergie bénéfique




https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Le jeu   Aujourd'hui à 3:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1 - Le jeu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: Le jeu de la vie-
Sauter vers: