Messages reçus


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Chapitre 3   Ven 14 Oct - 17:28

Chapitre 3

Cinq d'entre elles étaient sages


"Cinq d'entre elles étaient sages et cinq
étaient folles. Les folles, en prenant leurs
lampes, n'emportèrent point d'huile avec
elles
". — Matt. 25 : 3.

J'ai pris comme sujet la parabole des vierges folles et des vierges sages. "Elles allèrent à la rencontre de l'époux Cinq d'entre
elles étaient folles et cinq étaient sages. Les
folles, en prenant leurs lampes n'emportèrent
point d'huile avec elles ; mais les sages pri-
rent avec leurs lampes, de l'huile dans des
vases ». Cette parabole nous enseigne que la
vraie prière implique une préparation.
  Jésus a dit : « Tout ce que vous demanderez
avec foi, en priant, vous le recevrez » (Matt.
21 : 22). « C'est pourquoi je vous le déclare :
Tout ce que vous demanderez en priant, cro-
yez que vous l'avez reçu et vous le verrez
s'accomplir » (Marc 11 : 24). II montre dans
cette parabole que seuls ceux qui se sont pré-
parés à recevoir leur bien (faisant preuve, de
ce fait, d'une foi active) en verront l'accom-
plissement.
  Paraphrasant l'Écriture, on pourrait dire :
« Quand vous priez, croyez que vous avez déjà
reçu. Quand vous priez, AGISSEZ comme si
déjà vous étiez exaucé ».
  La foi qu'on a quand on est tranquillement
assis dans son fauteuil, ne transportera ja-
mais de montagnes. Confortablement installé
à méditer dans le silence, vous êtes émerveillé
par la Vérité et vous sentez que votre foi ne
vacillera jamais. Vous savez que l'Éternel est
votre berger et que vous n'aurez point de
disette.
  Vous sentez que votre Dieu est le Dieu de
l'Abondance et qu'il vous délivrera du far-
deau de vos dettes ou de vos limitations ; puis
vous quittez votre fauteuil et vous entrez dans
l'arène de la Vie. Or, ce n'est que votre com-
portement dans l'arène qui compte.
  Voici un exemple qui va vous montrer la
façon dont opère la loi.
   Un de mes élèves de métaphysique désirait
ardemment partir pour l'étranger. Il répéta
cette affirmation : je rends grâce pour mon
voyage divinement projeté, divinement finan-
cé, par l'effet de la grâce et d'une manière
parfaite. Il disposait de fort peu d'argent, mais

connaissant la loi de la préparation, il fit l'ac-
quisition d'une malle. Elle était d'un aspect
tout à fait engageant et rien qu'à la voir en-
tourée de sa large bande rouge, on se sentait
plein d'entrain et d'espoir. Un jour, il eut l'im-
pression que sa chambre remuait ; on aurait
dit le frémissement d'un bateau, et, se pen-
chant à la fenêtre pour respirer l'air frais, ce-
lui-ci lui apporta l'odeur des quais. Son
oreille intérieure lui fit percevoir le cri d'une
mouette et le craquement de l'embarcadère.
La malle avait commencé son œuvre. Elle
l'avait mis au diapason des vibrations du
voyage. Peu de temps après, une grosse
somme d'argent lui parvint et il put mettre
son projet à exécution.
  Dans l'arène de la Vie, nous devons nous
maintenir sans cesse en harmonie avec les vi-
brations ambiantes.
  Agissons-nous poussés par la crainte ou
par la foi ? Surveillez attentivement les
motifs auxquels vous obéissez, car c'est d'eux
que dépendent les événements de votre vie.
  Si ce qui vous préoccupe est un problème
d'ordre pécuniaire (comme c'est le cas le plus
souvent), il faut que vous vous mettiez au
diapason sur le plan pécuniaire et que vous
agissiez avec foi sans que votre discipline se
relâche. L'attitude matérialiste à l'égard de
l'ar-

gent consiste a se fier a son salaire, ses reve-
nus et ses placements qui tous peuvent se trou-
ver réduits en une nuit.
  L'attitude spirituelle, par contre, se base sur
la confiance en Dieu seul pour subvenir à tout
ce qui est nécessaire. Si vous voulez conserver
vos biens, ne perdez jamais de vue qu'ils sont
une manifestation de Dieu. « Ce qu'Allah a
dispensé ne peut être diminué » ; d'autre part,
quand une porte se ferme, une autre s'ouvre
immédiatement.
  Ne prononcez jamais des paroles exprimant
la pauvreté ou la limitation, car « par vos
paroles vous serez condamnés ». Vous vous
unirez à ce que vous remarquez et si vous
observez continuellement des échecs et trou-
vez que les temps sont durs, vous en subirez
les conséquences logiques.
   II faut que vous preniez l'habitude de vivre
dans la quatrième dimension, dans le « Monde
du merveilleux », celui ou Ton ne juge pas se-
lon les apparences.
   Habituez votre oeil intérieur à voir la réus-
site dans I'échec, la santé au delà de la mala-
die et l’abondance à travers la pauvreté. Je
vous donnerai la terre qu'embrasse votre vi-
sion spirituelle. « Je te donnerai la terre que
tu vois ».
   L'homme qui réussit, a l'idée arrêtée de la

réussite ; si celle-ci est basée sur le roc de la
vérité et de la droiture, elle sera durable. Mais
si elle est édifiée sur le sable, elle sera ba-
layée par les flots et retournera au néant
d'où elle est sortie.
 Seules les idées divines demeurent. Le mal
se détruit de lui-même, car c'est un contre-
courant qui va à l'encontre de l'ordre univer-
sel et le sort de celui qui le transgresse est
dur ! « Les folles en prenant leurs lampes
n'emportèrent point d'huile avec elles, mais
les sages prirent avec leurs lampes de l'huile
dans des vases.
 La lampe symbolise la conscience de l'hom-
me. L'huile, c'est ce qui produit la lumière,
la compréhension.
  « Comme l'époux tardait, toutes s'assoupi-
rent et s'endormirent. Au milieu de la nuit,
un cri se fit entendre : Vois l'époux, allez a
sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se re-
veillèrent et préparèrent leurs lampes. Les
folles dirent aux sages : donnez-nous de votre
huile, car nos lampes s'éteignent ».
  Les vierges folles étaient dépourvues de sa-
gesse, de compréhension, leur conscience
« manquait d'huile ». Lorsqu'elles se trouvè-
rent devant une situation grave, elles ne pu-
rent y faire face. Quand elles demandèrent
aux sages : « Donnez-nous de votre huile »,

celles-ci leur répondirent : « Non, il n'y en
aurait pas assez pour vous et pour nous. Allez
plutôt chez ceux qui en vendent et achetez-en
pour nous ».
  Cela signifie que les vierges folles ne pou-
vaient recevoir plus que ne le permettait leur
état de conscience, ou si vous préférez, ce à
quoi elles vibraient.
  L'étudiant dont je vous ai parlé put faire
son voyage parce que celui-ci était une réalité
dans sa conscience. En s'occupant de ses pré-
paratifs, il faisait provision d'huile pour sa
lampe. Prendre conscience d'une chose c'est
en amener la manifestation.
  La loi de la préparation opère dans les deux
sens. Si vous vous préparez pour ce que vous
craignez ou ne désirez pas, vous commencez
à l'attirer. David s'est écrié : « Ce que je re-
doutais m'est arrivé ! » Nous entendons dire
couramment autour de nous : « II faut que je
mette de l'argent de côté en cas de maladie ».
On prépare ainsi délibérément sa maladie. Ou
bien encore : « J'économise pour les mauvais
jours ». Ceux-ci arriveront sûrement et au
moment le plus inopportun.
  L'idée divine à l'égard de tout homme, c'est
l'abondance. Vos granges doivent être pleines
et votre coupe doit déborder, mais il faut que
vous appreniez à demander correctement.

  Servez-vous, par exemple, de cette
affirmation : je fais appel à la loi de
l'accroissement. Mon abondance vient de Dieu
et, par l'effet de la grâce, elle afflue et
s'accroît.
  Cette déclaration ne vous suggère pas la
moindre idée d'épargne ou de maladie. Elle
vous donne le sentiment de l'abondance dans
la quatrième dimension et laisse à l'Intelligen-
ce divine le soin de la réaliser.
  Chaque jour, vous devez faire un choix. Se-
rez-vous sage ou fou ? Allez-vous vous pré-
parer à recevoir votre bien ? Allez-vous pro-
gresser à pas de géant dans la foi ? Ou bien,
esclave du doute ou de la peur, laisserez-vous
votre lampe manquer d'huile ?
  « Mais, pendant qu'elles allaient en acheter,
l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes en-
trèrent avec lui dans la salle des noces et la
porte fut fermée. Plus tard, les autres vinrent
aussi et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-
nous ! Mais il répondit : en vérité, je vous
le dis, je ne vous connais point ».
  Vous trouvez, peut-être, que les vierges fol-
les ont payé bien cher le fait d'avoir négligé
de se munir d'huile, mais nous avons affaire
à la loi du Karma (la loi de rétribution). C'est
ce que l'on appelle souvent « le jour du
jugement », que les gens associent à tort à
la fin du monde.

  On prétend que « le jour du jugement » est
soumis au nombre sept et qu'il survient au
bout de sept heures, de sept jours, de sept se-
maines, de sept mois, de sept ans. Il peut mê-
me surgir au bout de sept minutes. Vous payez
alors quelques dettes karmique ; l'amende
due pour avoir transgressé la loi. Vous n'avez
pas eu confiance en Dieu et vous avez négligé
de prendre de l'huile pour votre lampe. Faites
chaque jour l'examen de votre état de cons-
cience pour voir ce que vous êtes en train de
vous préparer. Avez-vous peur de manquer
de quoi que ce soit ? Regardez-vous à dépen-
ser un franc, attirant de ce fait une pénurie
plus grande ? Usez de ce que vous possédez
avec sagesse, vous ouvrirez la voie à une abon-
dance plus grande.
  Dans mon livre, « Votre parole est une ba-
guette magique », je rappelle l'histoire de la
bourse enchantée, contée dans les Milles et une
Nuit, qui se remplissait à mesure qu'on y pui-
sait. Et je conseillais de faire cette
affirmation : mon abondance provient de
Dieu. Je possède la bourse magique de
l'esprit qui ne peut jamais être vide. Quand
l'argent en sort, il est immédiatement
remplacé. Par l'effet de la grâce et par des
moyens parfaits, elle est pleine à déborder.
Cela fait surgir une image vivante en votre
esprit : vous vous voyez ti-

rant votre argent de la banque de l'imagina-
tion.
  Une dame qui n'était pas très riche, appré-
hendait de payer ses notes parce que cela di-
minuait encore son compte en banque. Mais,
tout à coup, elle se dit avec conviction : je
possède la bourse magique de l'esprit. Elle ne
peut jamais être vide. À mesure que l'argent
en sort, il est remplacé immédiatement ». Elle
paya ses notes sans plus se faire de souci et
plusieurs chèques importants lui parvinrent
d'une manière tout à fait inattendue.
  « Veillez et priez de peur que vous ne tom-
biez dans la tentation » de vous préparer à
quelque chose de destructif, au lieu de faire
surgir des possibilités créatrices.
Une dame de ma connaissance me confia
qu'elle avait toujours un grand voile de crêpe
tout prêt en cas de deuil. Je m'écriai : « Mais
vous êtes une menace pour votre famille !
Vous vous préparez à enterrer tous vos pa-
rents les uns après les autres, avec ce voile ».
Heureusement, elle le détruisit.
Une autre dame, absolument sans fortune,
avait décidé d'envoyer ses deux filles au col-
lège. Son mari se moquait de ce projet. « Avec
quoi, objectait-il, payeras-tu leur pension ? Tu
sais bien que nous n'avons pas l'argent
nécessaire ». Elle répondait : « Je sais qu'un
bien imprévisible va nous advenir », et continuait
ses préparatifs. Cela faisait rire de bon cœur
son mari qui racontait à qui voulait l'enten-
dre, que sa femme s'apprêtât à envoyer leurs
filles au collège en comptant sur « un bien
imprévisible ». Un beau jour, un parent riche
lui envoya une somme importante. « Le bien
imprévisible » s'était matérialisé parce qu'elle
avait fait preuve d'une foi agissante. Je lui ai
demandé ce qu'avait dit son mari quand le
chèque était arrivé. « Oh ! M'a-t-elle répondu,
je ne vexe jamais Georges en lui faisant re-
marquer que j'avais raison ! »
  Eh bien, préparez-vous aussi à recevoir
quelque « bien imprévisible ». Que chacune
de vos pensées, que toutes vos actions expri-
ment votre foi inébranlable. Tous les événe-
ments de votre vie représentent une idée
qui s'est cristallisée. Vous les avez fait surgir
soit par votre peur, soit par votre foi. Vous les
avez préparés.
   Ayons donc la sagesse de prendre de l'huile
pour notre lampe — et au moment où nous
nous y attendons le moins, nous récolterons les
fruits de notre foi.
 Ma lampe, maintenant est pleine de l'huile
de la foi et de l'exaucement.



https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Dania
Astre
Astre


Féminin
Localisation : à la campagne!
Emploi : retraitée
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 3   Lun 17 Oct - 9:59

  MILI
Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Chapitre 3   Lun 17 Oct - 16:02




https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 3   Aujourd'hui à 13:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: La porte secrète menant à la réussite-
Sauter vers: