AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre VI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin


Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Chapitre VI    Lun 9 Jan - 16:42

CHAPITRE VI
LA CROISÉE DES CHEMINS
« Choisissez aujourd'hui qui vous voulez
servir ». — Josué 24 : 15.

Chaque jour, il est nécessaire que nous fas-
sions un choix (nous nous trouvons à une
bifurcation). — Ferai-je ceci ou cela ? Irai-je
ou resterai-je ? Beaucoup ne savent que fai-
re. Ils s'agitent en vain, laissant aux autres le
soin de prendre des décisions pour eux, puis
regrettent d'avoir suivi leurs conseils.
D'autres pèsent soigneusement le pour et le
contre. Ils évaluent et apprécient une situation
comme s'il s'agissait d'une marchandise, et se
demandent ensuite pourquoi ils n'ont pas réussi
à atteindre leur but.
Certains suivent le sentier magnifique de
l'intuition et arrivent à la terre promise en un
clin d'œil.
L'intuition est une faculté spirituelle bien
supérieure à la raison ; lorsqu'on s'y fie, elle
vous conduit vers tout ce que vous désirez,
tout ce dont vous avez besoin.
Dans mon livre « Le Jeu de la Vie et com-
ment le jouer », je donne de nombreux exem-
ples de réussites obtenues grâce à cette facul-
té extraordinaire. J'explique aussi que prier
c'est téléphoner à Dieu et qu'il répond par
l'intermédiaire de l'intuition.
Prenez donc, aujourd'hui, la résolution de
suivre ce sentier magique. Dans mon cours,
j'enseigne à cultiver l'intuition, car chez la
plupart des gens cette faculté demeure assou-
pie. Il faut que nous leur disions : « Réveille-
toi, toi qui dors ! Prends conscience des direc-
tives et des impulsions que tu reçois. Réveille
la divinité qui est en toi ».
Claude Bragdon a déclaré : « Vivre intui-
tivement, c'est vivre dans la quatrième
dimension ».
Si vous vous trouvez à la croisée des che-
mins, s'il est nécessaire que vous preniez,
maintenant, une décision, demandez qu'une
direction déterminée vous soit clairement don-
née. Elle vous sera indiquée.
On trouve dans le Livre de Josué plusieurs
événements qu'on peut interpréter métaphy-
siquement. « Après la mort de Moïse, l'Éternel
dit à Josué : « Maintenant, lève-toi, passe le
Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer

dans le pays que je donne aux Enfants d'Is-
raël. Tout lieu que foulera la plante de votre
pied, je vous le donne ».
Les pieds sont le symbole de la compréhen-
sion, donc, métaphysiquement, ce passage si-
gnifie que tout ce que nous comprenons ap-
partient à notre conscience et qu'on ne peut
nous ravir ce qui y est enraciné.
La Bible, en effet, continue en ces termes :
« Nui ne pourra tenir devant toi tant que tu
vivras.... Je ne te délaisserai point. Sois ferme
et prends courage et agis fidèlement selon tou-
te la loi que Moïse, mon serviteur, t'a
prescrite ; ne t'en détourne ni à droite, ni à
gauche, afin que tu réussisses dans tout ce que
tu entreprendras ».
Nous réussissons, par conséquent, lorsque
nous observons la loi spirituelle avec fermeté
et courage. Mais nous nous apercevons qu'ar-
rivés à la « croisée des chemins », il faut que
nous fassions un choix.
« Choisissez aujourd'hui qui vous voulez
servir », le guide divin ou l'intellect.
Un homme d'affaires connu disait à un de
ses amis : « J'obéis toujours à mon intuition et
je suis la chance incarnée ».
L'inspiration, c'est-à-dire la direction divi-
ne, est le facteur essentiel dans la vie. En réa-
lité, c'est elle que les gens cherchent à déve-

lopper quand ils vont à des cours où l'on en-
seigne la Vérité. Je me suis aperçue qu'une
parole propice met en oeuvre l'activité divine.
Une dame vint me soumettre une situation
fort compliquée. Je lui dis : « Laissez Dieu
débrouiller Lui-même cette affaire ». Subju-
guée, elle répéta : « Je laisse, maintenant,
Dieu débrouiller cette affaire ». Presque aus-
sitôt, elle loua sa maison qui était demeurée
vacante pendant très longtemps.
Laissez Dieu débrouiller les situations, car
lorsque vous vous en mêlez, vous perdez à
tout coup. On me demande souvent : « Com-
ment faire pour que Dieu intervienne dans ce
qui nous préoccupe et pourquoi ne faut-il pas
nous en mêler ? » Pourquoi ? Mais parce
qu'alors c'est l'intellect qui prend l'affaire en
main et soulève des objections : les temps sont
durs, les affaires ne vont pas, n'espérez pas
de reprise avant l'automne 58. Pour la loi spi-
rituelle, seul compte maintenant. Avant d'a-
voir appelé, vous êtes entendu, car « le temps
et l'espace ne sont qu'une illusion », et la bé-
nédiction qui vous est destinée attend que vous
la libériez par votre foi et votre parole.
« Choisissez aujourd'hui qui vous voulez
servir », la peur ou la foi.
Toute action inspirée par la peur porte en
elle-même le germe de sa défaite.

Il faut beaucoup de force et de courage pour
se fier uniquement à Dieu. Nous avons sou-
vent confiance en Lui pour de petites choses,
mais s'il s'agit d'une situation grave, il nous
semble plus prudent de nous en occuper nous-
mêmes — ce qui a pour effet la défaite et
l'échec.
L'extrait suivant d'une lettre que m'a en-
voyée une correspondante de l'ouest, montre
combien les circonstances peuvent se modi-
fier rapidement.
« J'ai eu le plaisir de lire votre livre remar-
quable « Le Jeu de la Vie et comment le
jouer ». J'ai quatre fils, âgés de dix, treize,
quinze ans et dix-sept ans et je me dis que
ce serait magnifique pour eux s'ils pouvaient
le comprendre et le mettre en pratique dès
leur jeunesse afin de posséder tout ce qui leur
appartient par Droit divin.
La personne qui m'a prêté votre livre m'en
avait proposé d'autres, mais je fus attirée
par celui-ci comme par un aimant et je fus
obligée de le lire d'une traite. Quand je l'eus
fini, je m'aperçus que je m'étais efforcée de
vivre conformément à la Loi divine, mais com-
me je ne la comprenais pas, mes progrès
avaient été fort lents.
Il me semblait très difficile, d'abord, d'ar-
river à me caser dans les affaires après m'ê-

tre occupée pendant tant d'années de mon in-
térieur. Mais je fis cette affirmation : Dieu
rend possible ce qui est impossible. Et c'est ce
qui se passa pour moi.
« Je suis reconnaissante de la situation que
j'ai maintenant et je souris quand les gens
s'écrient : « Comment faites-vous pour vous
occuper de vos quatre grands garçons, de vo-
tre maison, après avoir subi de si graves opé-
rations et passé de si longs mois à l'hôpital,
sans que personne de votre famille puisse vous
aider ? »
Dieu lui trouva une place dans les affaires
alors que tous ses amis la prévenaient qu'il
ne fallait même pas y songer.
Du reste, les gens vous répondent en géné-
ral et à tout propos : « Cela ne se peut pas ! »
J'en ai fait l'expérience, dernièrement. J'a-
vais déniché dans une boutique un délicieux
petit appareil en argent destiné à préparer
une tasse de café ou d'infusion. Enchantée,
je montrai ma trouvaille à des amis qui, à l'u-
nanimité, s'exclamèrent : « Cela ne marchera
pas ! » L'un d'eux me déclara : « À votre
place, je n'hésiterais pas à lui faire prendre le
chemin de la poubelle ! » Mais, sans me lais-
ser influencer, je fis confiance à mon petit per-
colateur qui fonctionna à merveille.
Mes amis appartenaient tout simplement au

type moyen qui ne manque jamais de
s'écrier : « Cela ne marchera pas ! Ce n'est
pas possible ! »
Toutes les grandes idées se heurtent à de
l'opposition. Ne vous laissez influencer par
personne. Suivez le sentier de la sagesse et de
la compréhension, « ne t'en détourne ni à droi-
te, ni à gauche, afin de réussir dans tout ce
que tu entreprendras ».
Dans Josué, chapitre 24, verset 13, nous trou-
vons cette déclaration remarquable : « Et je
vous ai donné un pays que vous n'aviez point
cultivé, des villes que vous n'aviez point bâ-
ties et que vous habitez, des vignes et des oli-
viers que vous n'aviez point plantés et qui vous
servent de nourriture ».
Voilà qui nous montre que l'homme ne peut
gagner quoique ce soit ; les bénédictions dont
il bénéficie sont des dons. (Des dons, de crain-
te que l'homme ne s'enorgueillisse de ce qu'il
possède).
Quand nous avons pris conscience de la ri-
chesse, le don nous en est fait.
Si nous prenons conscience de la réussite,
celle-ci nous est accordée ; car la réussite et
l'abondance sont des états d'esprit.
« Car l'Éternel est notre Dieu ; c'est lui qui
nous a fait monter, nous et nos pères du pays
d'Égypte, de la maison de servitude ».

Le pays d'Égypte symbolise les ténèbres spi-
rituelles. Dans la maison de servitude, l'hom-
me est esclave de ses doutes, de ses peurs ; il
croit à la pauvreté, aux limitations, tout cela
parce qu'il s'est trompé à la « croisée des
chemins » et qu'il a pris la mauvaise route.
Si l'on est malheureux, c'est qu'on a négligé
de s'en tenir strictement à ce que l'Esprit avait
révélé par l'intuition.
Toutes les grandes choses ont été accomplies
par des hommes qui sont demeurés fidèles à
leur idéal.
Henry Ford avait dépassé la quarantaine
quand il eut l'idée de sa voiture. Il se heurta
à de grandes difficultés pour se procurer les
capitaux nécessaires. Ses amis étaient persua-
dés que son projet était insensé. Désolé, son
père lui dit : « Henry, pourquoi abandonnes-tu
une bonne situation de vingt-cinq dollars par
semaine pour te lancer dans une affaire
ridicule ? » Mais Ford ne se laissa influencer
par personne.
Pour sortir du pays d'Égypte, de la maison
de servitude, il faut que nous prenions des
décisions dictées par la Vérité.
Ne nous trompons pas au carrefour. « Sois
ferme et prends courage ; agis fidèlement se-
lon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t'a
prescrite ; ne t'en détourne ni à droite ni à

gauche, afin que tu réussisses dans tout ce que
tu entreprendras ».
Aujourd'hui, puisque nous voici à la croisée
des chemins, obéissons sans crainte à la voix
de l'intuition.
La Bible l'appelle « le murmure doux et
léger ».
« Vos oreilles entendront derrière vous la
voix qui dira : C'est ici le chemin, suivez-le ! »
Et dans ce chemin vous découvrirez le bien
qui, déjà, est préparé pour vous.
Vous trouverez « le pays que vous n'aviez
point labouré, des villes que vous n'aviez point
bâties et que vous habitez, des vignes et des
oliviers que vous n'aviez point plantés et qui
vous servent de nourriture ».
Divinement conduit, je choisis la bonne rou-
te à la croisée des chemins. Dieu fraie un che-
min quand il n'y en a pas.




https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
https://www.facebook.com/universmili
Revenir en haut Aller en bas
Maria
Astre
Astre


Féminin
Localisation : La réunion
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Chapitre VI    Lun 9 Jan - 18:20

Que cela soit pour moi et ma fille.

Revenir en haut Aller en bas
Jade2
Admin
Admin


Féminin
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Chapitre VI    Mar 10 Jan - 1:11

Que cela soit Maria pour ta fille et toi ainsi que pour tous nos projets





"L'amour est la clef" Invité "

C'est quoi l'amour ? Invité L'amour est l'absence de jugement. 
Revenir en haut Aller en bas
phalene7
Admin
Admin


Féminin
Localisation : dans l'univers
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Chapitre VI    Mar 10 Jan - 8:07

    que cela  soit  pour  TOUS



l'amour rend libre ceux qu'on aime .......(E. CADDY)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre VI    

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre VI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Méditer :: La porte secrète menant à la réussite-
Sauter vers: