AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus

Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin
avatar

Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus   Mar 10 Juil 2018 - 15:31

« Dieu dit » Savoir prononcer la parole (Emilie Cady)

Puis surgit la question de l'argent. J'exerçais une profession lucrative ; beaucoup de malades payant mensuellement leurs notes. Mais il y avait aussi d'autres gens qui venaient quotidiennement faire appel à mon aide, des gens dont les moyens visibles de subsistance avaient disparu. Ces cas de pauvreté tels qu'ils se présentaient me faisaient penser à des cancers dévastateurs ou à de douloureux rhumatismes. Pourtant il devait y avoir, grâce à la Vérité, un moyen d'y remédier, et il fallait que je le découvre. Comme toujours, au lieu de m'élancer pour secourir leur pauvreté, je demeurai chez moi, dans mon âme, et demandai à Dieu de me montrer la voie. Il le fit, en m'accordant une vision claire de Lui-même com-me étant la Plénitude en tout ; puis Il me dit :
« Maintenant mets cela à l'épreuve, afin de pou¬voir aider vraiment les centaines d'êtres qui n'ont pas de profession ou d'affaire sur laquelle ils peuvent compter ». Dès lors, je ne rendis plus aucun service et ne fis plus aucun travail dans le but de gagner de l'argent. Je n'envoyai plus de notes mensuelles et n'acceptai plus de rétributions pour aucun service rendu. Je comprenais clairement qu'il fallait travailler à l'exemple de Dieu, sans espoir ou pensée de retour : un don gratuit.
Pendant plus de deux ans, j'ai étudié ce problème, ne confiant à personne ce que j'étais en train de démontrer ; car ne m'avait-H pas dit : « Mettez-moi à l'épreuve, et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux et ne déverse pas sur vous une bénédiction telle que vous n'aurez pas assez de place pour la recevoir ».
Plus d'une fois, au cours de cette expérience, mon corps fut affaibli par le manque de nourriture, et, cependant, j'étais si sùre de ce que Dieu m'avait montré, que, jour après jour, j'enseignais joyeusement et avec confiance la Vérité de Dieu, comme étant la substance de toute abondance à tous ceux qui venaient dans mon bureau, et ils étaient nombreux à cette époque. Au bout de deux années d'échec apparent, je sentis soudain que je ne pouvais supporter plus longtemps les privations. De nouveau, prête à désespérer en voyant se retarder mon espoir de succès, j'allai directement à Dieu et m'écriai : « Pourquoi, pourquoi cet échec ? Tu m'avais dit dans la vision que j'ai eue que si je voulais abandonner les moyens anciens et me confier en Toi seul, Tu me donnerais la preuve de Ta plénitude. Pourquoi ne l'as-Tu pas fait ? »
Sa réponse jaillit comme un éclair dans cette parole :« Dieu dit : que la lumière soit et la lumière fut ». Ce fut tout. A ce moment, je ne compris pas. Je continuai à répéter sans cesse ces paroles : « Dieu dit » en insistant de plus en plus sur elles, jusqu'à ce qu'enfin, elles fussent suivies par ces mots : « Sans elle (la Parole) rien de ce qui 'a été créé ne l'aurait été ». C'était tout ce dont j'avais besoin. Je vis clairement que si pendant deux ans, j'avais, pleine d'espoir et de joie, continué à endurer des privations, croyant que Dieu pourvoirait à mes besoins, je n'avais pas une seule fois prononcé la parole « c'est fait; Dieu Se manifeste maintenant en me donnant ce dont j'ai besoin ».
Croyez-moi, je prononçai ce jour-là la parole de ma délivrance. Il suffit de dire que le problème de ce qui m'était nécessaire fut résolu ce même jour, pour toujours, et n'a plus jamais occupé ma vie, ni ma pensée. .C'est pourquoi j'ai écrit La Parole prononcée.
http://www.messagesrecus.com/t19467-dieu-dit-savoir-prononcer-la-parole-emilie-cady

La fuite d’eau
Voici l’histoire d’une fuite d’eau vécue différemment selon les personnes, peut-être cela vous rappellera-t-il des souvenirs et vous reconnaitrez-vous dans les réactions diverses.
Marie est convaincue de n’avoir pas de chance et d’être poursuivie par un karma négatif qu’il lui faut subir, voyons comment elle va réagir face à cette fuite d’eau dans la salle de bain :
« Il ne manquait plus que ça, une fuite d’eau ! Et un dimanche en plus ! Hier je crève en revenant des courses et maintenant ça ! »
« Allons calme-toi » lui répond sa sœur à qui Marie s’est empressée de téléphoner, « ce n’est pas si grave, tu appelleras le plombier demain, en attendant coupe l’eau dans la salle de bain. »
« Ha oui, couper l’eau tu as trouvé cela toute seule ? J’y ai pensé mais ce n’est pas possible les enfants viennent manger. Ils leur faudra se laver les mains. »
« Ils se les laveront dans la cuisine, arrête de tout compliquer. Il y a des problèmes bien pires. »
« Bien sûr dans l’évier de la cuisine avec la vaisselle et la salade peut-être ? Et oui il y a pire, cependant reconnais qu’il m’arrive problème sur problème, ça n’arrête pas, j’en ai assez de ce karma. »
« Arrête avec tes histoires de karma. »
« Tu m’énerves je te laisse. »
Là-dessus elle raccroche et pense « c’est toujours à moi que ça arrive, je pensais pouvoir passer un bon dimanche avec les enfants et voilà ! Je n’ai jamais droit à un peu de bonheur. Mais qu’ai-je donc pu faire pour mériter ça ? »
Laissons Marie face à cette grande question à savoir qu’a-t-elle pu commettre comme mauvaise action pour subir une telle punition comme un pneu crevé et une fuite d’eau le week-end où ses enfants vont venir la voir, et observons Anatole qui est au chômage et qui se débat au milieu des problèmes d’argent, en perd le sommeil et l’appétit :
« Comment allons-nous faire ? C’est la catastrophe ! »
« Calme-toi chéri, lui répond sa femme, il va y avoir une solution. »
« Ha oui, une solution ! Et laquelle ? Tu vas gagner au loto ? »
« Le fils de Martine s’y connait, il a déjà fait pas mal de chose chez sa mère, il pourra sans doute réparer. »
« Ne rêve pas, il faudra le payer même si c’est le fils de Martine et ce mois-ci c’est impossible, je ne sais même pas comment payer l’assurance de la voiture. »
« Martine me l’a proposé plusieurs fois en me disant que si nous en avions besoin son fils était un bon bricoleur et pouvait nous aider. »
« Non, il n’est pas question de demander à Martine ! Je te le dis, bientôt nous devrons vendre la maison. »
Lasse du découragement de son mari et de cet orgueil qui l’empêche de se faire aider, son épouse quitte la pièce car elle sait que cela risque de finir en dispute.
Maintenant voyons comment Mauricette va réagir. Le cas de Mauricette est bien différent, depuis quelque temps elle étudie la spiritualité et les lois de l’esprit. Elle écoute beaucoup de vidéos sur le sujet et lis des articles trouvés sur le net. Elle a même acheté deux livres. Elle est de plus en plus persuadée que Dieu existe et que sa vie peut devenir une source de miracles merveilleux. L’ombre au tableau c’est le doute et même le refus qu’affichent son mari et son fils. Elle voudrait les convaincre mais rien à faire, plus elle leur explique, plus ils semblent se moquer et ironiser. Son mari lui a même dit qu’il en avait assez de ces balivernes. Quand son mari lui dit qu’il va falloir appeler le plombier car il y a une fuite d’eau dans la salle de bain, elle a un flash « Il est inutile d’appeler le plombier, Dieu peut tout, donc Il va réparer cette fuite et ce sera une preuve flagrante pour son mari et son fils qu’elle a raison. » Après une discussion, elle finit par convaincre son mari d’attendre. Celui-ci accepte d’autant plus facilement car c’est le week-end et qu’il préfère avoir à faire au plombier qu’il connait. Toute la journée Mauricette se concentre sur la fuite d’eau, refuse l’aide du voisin qui se propose de la réparer. Elle répète et répète des phrases. Elle s’enferme dans la chambre et visualise la fuite réparée, son triomphe et la mine penaude de son mari, son fils qui l’embrasse en lui disant qu’elle est la meilleure des mamans. Elle ne dort presque pas durant la nuit. Elle s’est même relevée deux fois pour aller rouvrir l’arrivée d’eau de la salle de bain, hélas, la fuite était toujours là. Le lundi, alors que son mari part travailler, elle lui promet d’appeler le plombier mais s’en abstient pour continuer à traiter la fuite d’eau. Quand elle l’avoue à son mari, il décide de téléphoner lui-même, déçu il lui dit que le plombier est en vacances pour une semaine. Là encore elle arrive à le convaincre d’attendre son retour. Abrégeons, la fuite ne s’est pas miraculeusement réparée et c’est le plombier qui est venu le faire. Mauricette n’a pas compris la raison de son échec et doute beaucoup, elle n’ouvre plus ses deux livres qu’elle jugeait si précieux. Hé oui, Dieu ne fait pas les miracles sur commande. Certes, dans l’absolu il est possible de réparer une fuite d’eau par le pouvoir créateur de l’esprit cependant n’oublions pas que pour cela il est utile de se libérer du conditionnement des croyances par rapport à la matière. Entre vouloir et croire il y a une grande différence.
Voyons maintenant Noémie qui elle aussi suit une voie spirituelle cependant elle évite d’en parler autour d’elle. Aux yeux des personnes qui la connaissent, elle est une gentille dame souriante et serviable et qui pourtant ne se laisse pas « marcher sur les pieds ». Elle a un moral d’acier comme dit Vicky sa meilleure amie et collègue de travail. Quand Noémie constate la fuite dans la salle de bain, Vicky est justement avec elle.
« Il faudrait couper l’eau. »
« Je ne peux pas rester sans eau, nous allons en remplir des récipients avant de la fermer. »
« Il suffit de couper l’eau dans la salle de bain, tu sais où est le robinet d’arrêt ? »
« Non mais on va le trouver. »
« Ca y est, l’eau est coupée, ça ne coule plus. Il va te falloir appeler le plombier demain. »
« Oui, peut-être que je vais attendre le mois prochain car je ne peux pas le payer. »
« C’est embêtant, tu ne pourras pas te doucher, tu peux venir chez moi, si tu veux. »
« Il va y avoir une solution, merci de la proposition, tu es si gentille, je t’adore. »
L’après-midi même alors qu’elle se promène avec Vicky, elles rencontrent Paul, un ancien collègue qui les invite à prendre un verre. Dans la conversation le sujet de la fuite est arrivé et Paul leur dit que son beau-frère est plombier, qu’il lui en parlera et qu’il acceptera d’être payer le mois suivant. Le lendemain soir celui-ci est vient réparer la fuite et ne désire pas se faire payer.
Peut-être vous êtes-vous un peu reconnu dans l’un ou même deux de ces comportements…
http://www.messagesrecus.com/t19473-la-fuite-d-eau

Si vous désirez voir tous les autres messages depuis votre dernière visite, cliquez sur le lien :
http://www.messagesrecus.com/search?search_id=newpost

Ma chaine Youtube, 150 vidéos de méditations et de causeries :
https://www.youtube.com/user/Mili1321/about
Revenir en haut Aller en bas
yk
modérateur
modérateur
avatar

Masculin
Emploi : Aide-Soignant
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus   Mar 10 Juil 2018 - 16:40



Revenir en haut Aller en bas
Dania
modérateur
modérateur
avatar

Féminin
Localisation : à la campagne!
Emploi : retraitée
Date d'inscription : 04/02/2014

MessageSujet: Re: Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus   Mar 10 Juil 2018 - 17:12

Mili


La gratitude peut transformer votre routine en jours de fête  (William Arthur Ward)

Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin
avatar

Féminin
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus   Mer 11 Juil 2018 - 15:23

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Newsletter du 10 juillet 2018 de Messages Reçus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messages reçus :: Espace des visiteurs :: Les Newsletters de Messages Reçus-
Sauter vers: